Les services de référence : un passé obscur, un présent nébuleux, un futur incertain

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ce sujet brûlant sans jamais oser le demander a été traité dans mon mémoire d’étude, désormais téléchargeable à merci sur : http://memsic.ccsd.cnrs.fr/mem_00000443.html

Résumé :
Nés il y a un siècle aux Etats-Unis, les services de référence connaissent depuis une dizaine d’années une chute sans précédent de leur fréquentation, provoquée par la diffusion d’Internet et l’usage massif des moteurs de recherche. Leur implantation tardive en France, souvent réalisée en passant directement à l’étape du virtuel, ne contribue pas à les mettre à l’abri d’une pareille désaffection. Le cas du Renseignement documentaire à la bibliothèque de l’INSA (Lyon) nous invite à une réflexion sur les perspectives d’avenir des services de référence et leur nécessaire adaptation à un environnement toujours plus concurrentiel.

Aucun conservateur n’a été maltraité durant la rédaction de ce mémoire.

Bibliographie mon amour

Après concertation avec Pascal K. et David S. (enfin David ne voulait pas, mais on l’a torturé…), le noyau dur de notre synthèse bibliographique portant sur “les usages de SRU/SRW en bibliothèques” est disponible . Il ne serait pas mal non plus que les autres bibliographies apparaissent ici car :

  1. il s’agit de sujets particulièrement pointus (on reconnaît bien ici la touche du regretté Pierre-Yves Duchemin)
  2. ces dossiers ne sont jusqu’à maintenant pas diffusés
  3. ils ont en tant que synthèse une valeur réelle.

    Voici le modèle de diffusion proposé : Continue reading “Bibliographie mon amour”

    Disparition de Pierre-Yves Duchemin

    Nous souhaitons rendre hommage à la mémoire de notre professeur et collègue Pierre-Yves Duchemin, disparu prématurément le mercredi 14 mars. Il nous laisse l’image d’un homme sage et bon, toujours calme et souriant, dont les cours resteront pour nous un outil tout au long de notre chemin professionnel.

    Les conservateurs stagiaires de la promotion Flora Tristan s’associent à la douleur de la famille de Monsieur Duchemin et lui présentent leurs plus sincères condoléances.

    Chère Flora Tristan

    Chère Flora Tristan,

    Flora Tristan - lithographie anonyme éditée chez Aubert en 1838, publiée dans Le Charivari n°53, 22 février 1839.JPG

    Merci pour ta vie et ton œuvre, qui nous ont inspirés, nous les DCB15 (15e promotion du Diplôme de Conservateur de Bibliothèques). Les dames patronnesses de ton époque en auraient sûrement mangé leur chapeau ; nous espérons quant à nous avoir gardé un peu de ton audace !
    Tu serais contente de savoir que nous sommes maintenant parfaitement installés dans nos nouveaux locaux à l’ENSSIB depuis janvier 2007 :

    IMGP0515.JPG

    L’ENSSIB a fait peau neuve architecturalement, et peut-être est-ce le signe d’un nouvel élan.

    Ecole 2.JPG
    Bien sûr, tout n’a pas toujours été rose dans notre formation, et nous sommes encore sous le choc d’un décès (brutal, de Pierre-Yves Duchemin, directeur du département des Ressources documentaires) tout récent, alors que notre promotion avait déjà été endeuillée en janvier 2007 par celui, tout aussi brutal, de Marie-Laure Montlahuc.
    Nous sommes presque au bout de notre formation et bientôt, nous pourrons, à notre tour, voler de nos propres ailes, qu’elles s’appellent XML ou autres. Encore une fois, merci.
    Pour de plus amples renseignements sur Flora Tristan, on pourra consulter l’article de Wikipédia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Flora_Tristan

    (Flora Tristan – Lithographie anonyme éditée chez Aubert en 1838, publiée dans Le Charivari n° 53, 22 février 1839 -Courtoisie de la Ville de Paris, Bibliothèque Marguerite Durand)

    Télécharger sans payer, ça rapporte…

    Télécharger sans payer, c’est :

    a) un moyen d’avoir des ennuis avec la Justice et l’industrie du disque, qui ne sera même pas sauvée par les DRM (je sais, je sais, cette info est un peu éventée maintenant !) :

    http://www.infos-du-net.com/actualite/9835-steve-jobs-drm.html

    b) un nouveau modèle économique pour le livre électronique, ou comment un écrivain de science-fiction gagne de l’argent en distribuant… gratuitement ses livres sur le Net :

    http://www.irenedelse.com/2007/02/15/la-gratuite-dans-ledition-electronique-vue-par-cory-doctorow/

    A vous de choisir !

    L’essayer, c’est l’adopter…

    Daniel avait signalé l’existence de Zotero, une extension du navigateur Firefox qui permet de gérer les bibliographies sur le modèle de RefWorks ou EndNotes. J’ai installé ce petit outil sur Firefox chez moi et à l’Enssib, et ma foi, j’en suis fort content. Il récupère les notices à partir du Sudoc dès lors que vous avez cliqué sur une icône spécifique sur Firefox. Les notices sont enregistrées sur votre disque dur (ou celui de l’Enssib) dans le dossier de Firefox. Ensuite, vous pouvez créer des bibliographies sur Word mais en fonction uniquement de normes américaines. Vous pouvez exporter les notices dans un fichier pour les installer sur un autre ordinateur (à l’Enssib, par exemple). Tout est récupéré par Zotero : monographie, article, page web etc…. Mais attention, à ce jour, le Sudoc et Amazon.fr sont les seules bases bibliographiques françaises qui acceptent de travailler avec Zotero alors que la plupart des catalogues américains, notamment WorldCat, sont compatibles avec Zotero. L’interface est en français.…. Et c’est GRATUIT.

    Voici les liens pour télécharger l’extension et la notice en français

    Zotero nécessite l’installation préalable du navigateur Firefox 2. Pour installer ce plugin, il faut se rendre avec le navigateur Firefox à la page http://www.zotero.org/ et cliquer sur le bouton « Download ». Si Firefox signale qu’un élément a été bloqué, il faut mettre zotero.org dans la liste des plugins admis.

    Notice en français :

    http://www.ciera.fr/ciera/IMG/pdf/tutorial_zotero.pdf

    J’ai aussi installé sur Firefox l’extension Foxlingo qui vous traduit un site web en un clin d’œil dans un onglet séparé (traduction du chinois, du catalan, du japonais, du latin, du grec ou de l’anglais en français et vice versa). La traduction est illisible mais … c’est gratuit.

    Foxlingo : https://addons.mozilla.org/firefox/2444/

    Creative Commons

    Comme on pourra le constater tout en bas du blog, nous venons de passer sous Creative Commons suite au cri venu de l’intérieur de Lionel.

    C’est l’occasion pour nous de lancer un appel, aux bloggeurs de la bibliosphère, pour qu’ils fassent de même, sous la CC qui leur conviendra.

    Banzaï !!

    L'usager co-créateur des services en bibliothèque publique

    Mon mémoire d’étude qui portait sur l’évolution de la place de l’usager en bibliothèque publique est disponible sur des archives ouvertes.

    Résumé:

    L’enquête nationale du Credoc sur la fréquentation des bibliothèques et diverses enquêtes de terrain montrent une évolution des pratiques des usagers, notamment l’accroissement significatif d’un usage sur place qui se passe des ressources documentaires de la bibliothèque. L’émergence d’un Internet plus participatif dit web 2.0 change aussi les attentes des usagers. Dès lors une des clés de l’élargissement des publics en bibliothèques publiques est la création de services non-documentaires co-créés avec l’usager. Il s’agit de services qui ne sont plus basés sur les ressources documentaires dont l’usager n’est plus seulement consommateur mais il en devient l’acteur principal. Ces changements impliquent d’une part une révolution de l’image et du rôle de la bibliothèque auprès des élus, d’autre part une remise en cause du modèle de bibliothèque et des fonctions exercées par les bibliothécaires.

    Vous pouvez le télécharger ici:

    http://memsic.ccsd.cnrs.fr/mem_00000428.html

    Quelques compléments au résumé pour éviter tout malentendu:

    Continue reading “L'usager co-créateur des services en bibliothèque publique”