Catégorie : prospective

Les services de référence : un passé obscur, un présent nébuleux, un futur incertain

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur ce sujet brûlant sans jamais oser le demander a été traité dans mon mémoire d’étude, désormais téléchargeable à merci sur : http://memsic.ccsd.cnrs.fr/mem_00000443.html

Résumé :
Nés il y a un siècle aux Etats-Unis, les services de référence connaissent depuis une dizaine d’années une chute sans précédent de leur fréquentation, provoquée par la diffusion d’Internet et l’usage massif des moteurs de recherche. Leur implantation tardive en France, souvent réalisée en passant directement à l’étape du virtuel, ne contribue pas à les mettre à l’abri d’une pareille désaffection. Le cas du Renseignement documentaire à la bibliothèque de l’INSA (Lyon) nous invite à une réflexion sur les perspectives d’avenir des services de référence et leur nécessaire adaptation à un environnement toujours plus concurrentiel.

Aucun conservateur n’a été maltraité durant la rédaction de ce mémoire.

L'usager co-créateur des services en bibliothèque publique

Mon mémoire d’étude qui portait sur l’évolution de la place de l’usager en bibliothèque publique est disponible sur des archives ouvertes.

Résumé:

L’enquête nationale du Credoc sur la fréquentation des bibliothèques et diverses enquêtes de terrain montrent une évolution des pratiques des usagers, notamment l’accroissement significatif d’un usage sur place qui se passe des ressources documentaires de la bibliothèque. L’émergence d’un Internet plus participatif dit web 2.0 change aussi les attentes des usagers. Dès lors une des clés de l’élargissement des publics en bibliothèques publiques est la création de services non-documentaires co-créés avec l’usager. Il s’agit de services qui ne sont plus basés sur les ressources documentaires dont l’usager n’est plus seulement consommateur mais il en devient l’acteur principal. Ces changements impliquent d’une part une révolution de l’image et du rôle de la bibliothèque auprès des élus, d’autre part une remise en cause du modèle de bibliothèque et des fonctions exercées par les bibliothécaires.

Vous pouvez le télécharger ici:

http://memsic.ccsd.cnrs.fr/mem_00000428.html

Quelques compléments au résumé pour éviter tout malentendu:

Continue reading “L'usager co-créateur des services en bibliothèque publique”

Une semaine numérique (suite)

Pour ceux qui veulent approfondir le QUI de Daniel (quel public, à quoi ça sert le nomadisme avec dix mille livres dans sa poche), Arnaud Noury, président d’Hachette Livres a dit des choses pas stupides sur France Inter  dans l’émission “J’ai mes sources” du vendredi 19 janvier. Attali, avec le côté agaçant des prophètes, a été assez péremptoire (le papier va disparaître dans la majorité de ses usages actuels). Au fond, pour les habitués du débat sur la mort du livre, rien de neuf. En revanche, sur les implications commerciales et la viabilité de nouveaux modèles économiques, plusieurs chiffres ont été avancés, et vu la position occupée par A. Noury, on peut les croire bien renseignés. A podcaster…

La semaine est numérique…

Nous découvrons cette semaine les merveilles de la numérisation de fonds (anciens en général) et tout ce que l’on peut faire des vieux bouquins avant/au lieu de les jeter. Après des cours sur les problèmes de droits (ah ben non, on ne peut pas numériser et diffuser tout ce que l’on veut) et les questions plus “politiques” ( QUI – A quel public destine-t-on les documents numérisés ? QUOI – Qu’est-ce qui a suffisamment d’intérêt pour être numérisé, sachant que la numérisation a un coût ?), nous sommes entrés dans le monde magique de la technique (ceux qui suivent reconnaissent le COMMENT) et des manières de numériser, d’océriser, de diffuser les documents.

Tout cela pour quoi ? Eh bien, si l’on croise ce qui précède avec le récent post de Manue, on voit se profiler un bel avenir où nos documents seront disponibles sous forme numérique dans les bibliothèques de Second Life, où nous travaillerons.

L’avantage ? Continue reading “La semaine est numérique…”

Table ronde des Entretiens Territoriaux de Strasbourg: plan détaillé

Entre offre privée et offre publique, quel place pour le service public de la culture?
table-ronde organisée par les élèves territoriaux de la promotion Flora Tristan.

Afin d’éviter une suite de présentation, nous avons choisi d’élaborer avec les intervenants un plan détaillé qui permettait à chacun d’intervenir tout au long de la table-ronde. L’INET nous imposait par ailleurs 45 minutes de débats pendant les 2 heures de la table-ronde, nous avons choisis d’ouvrir la discussion à la fin de chaque grande partie. En attendant la mise en ligne sur le site des ETS du compte-rendu au cours du mois de mars 2007, voici le plan détaillé:

Continue reading “Table ronde des Entretiens Territoriaux de Strasbourg: plan détaillé”