Nouvelles milanaises

Ciao a tutti,

Je parviens enfin à donner quelques nouvelles milanaises…
Duomo
Je ne vous parlerai pas cette fois des découvertes touristiques qui continuent à agrémenter mon séjour, mais de mes découvertes professionnelles à la bibliothèque municipale de Milan.
Je n’ai pas de bureau attitré et je circule surtout du service des acquisitions au service de référence, en passant par le bureau de la coordinatrice de 4 bibliothèques de quartier et par la salle de lecture où je travaille à mon mémoire avec mon propre ordinateur au milieu des étudiants (puisque c’est l’essentiel des usagers dans cette salle). Ce détail avait été convenu lors de ma visite en mai dans la mesure où les bureaux manquent à la Bibliothèque Sormani.
Je tente actuellement de comprendre le fonctionnement du SBN (Servizio Bibliotecario Nazionale) qui est un peu l’équivalent du SUDOC avec une différence importante : il a été à l’initiative des bibliothèques municipales et tous types de bibliothèques y participent, le tout étant géré par l’ICCU (Istituto per il Catalogo Unico) à la bibliothèque nationale de Rome, un vrai catalogage participatif national.
Je visite progressivement les bibliothèques du réseau, ce qui me permet de relativiser nettement mon jugement de départ. La bibliothèque centrale a surtout un rôle centralisateur (gestion des acquisitions pour le réseau, du SBN, de la communication et des collections patrimoniales qui comprennent en particulier des manuscrits de Stendhal). Mon étonnement devant l’absence de livres en libre accès ne s’est pas confirmé. Les 4 bibliothèques de quartier visitées jusqu’à maintenant sont agréables et dotées d’une offre très large de périodiques et de collections en libre accès comprenant nouveautés et livres pour enfants.
L’inscription aux bibliothèques de quartier est distincte de l’inscription à la bibliothèque centrale et elle est gratuite. Il suffit de présenter un document d’identité et on obtient le prêt de 10 documents pour un mois, à l’exception des DVD, Vidéos et CD qui ne sont empruntables qu’une semaine.
Une bibliothèque située dans le Parco Sempione (centre de Milan) est constitué d’un bâtiment moderne et agréable

BM du Parc Sampione (Milan)

et détail notable (que j’ai retrouvé dans une autre bibliothèque) d’un « giardino di lettura »

Je peux concourir avec cette photo pour le concours du plus beau bureau?.

Il faisait grand soleil le jour où j’y suis passée et l’on peut s’installer dehors à de petites tables pour lire en profitant de la verdure environnante.
En ce qui concerne mon mémoire, je travaille sur l’identité professionnelle des bibliothécaires italiens en Lombardie. Après m’être plongée dans une intéressante bibliographie concoctée par la responsable du service de référence, je commence mes entretiens avec les bibliothécaires demain.
Je vais pouvoir me déplacer dans plusieurs villes alentours, en particulier Bergame et Côme. J’ai d’ailleurs visité la bibliothèque municipale de Côme, c’est un bâtiment récent et accueillant proposant expositions de livres d’artistes, salle de presse, grande salle d’étude :
BM de Côme
un hall où consulter le catalogue sur des ordinateurs et sur les fameuses fiches cartonnées qui n’ont pas encore disparu ici et… Là non plus, pas de livre en libre accès. J’attends une réponse de la directrice pour un entretien, j’espère donc en savoir prochainement plus sur ce point particulièrement exotique à mes yeux.
Sinon, j’ai participé lundi à une journée de l’AIB (équilavent ABF sur “la biblioteca nella città”, rencontre entre des architectes et des bibliothécaires, c’était fort intéressant).
La suite donc au prochain épisode…
PS : je ne sais pas quand il sortira en France mais je viens de voir « Nuovomondo », le départ d’une famille sicilienne vers le Nouveau Monde. C’est le dernier film de Cabrialese, le réalisateur sicilien de « Respiro », et c’est superbe.

4 thoughts on “Nouvelles milanaises

  1. Ah là là, tout cela (SBN, ICCU…) me rappelle avec nostalgie mon propre séjour en bibliothèque italienne, à la Biblioteca Nazionale Centrale di Roma (BNCR), où j’avais eu l’occasion de visiter l’ICCU justement et où les fichiers papiers étaient plus qu’omniprésents!

  2. Les étudiants sont partis manger un panino ou une glace! Il devait être 13h quand j’ai pris la photo.
    D’ailleurs, les glaces, ce n’est pas ce je préfère, je suis plus pour le salé: focaccia, bons vins (Montepulciano, Barolo…), bons fromages…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *