Les Autrichiens sont fous

Voici, dans un des bâtiments de l’administration de l’Université de Vienne, un curieux exemple d’ascenseur.

Je propose de l’implanter à la BnF afin de réduire les temps de déplacement des agents. Une sorte de TAD (transport automatique de documents pour ceux qui ont mal révisé leur Guide du Routard de Tolbiac) pour bibliothécaires.

0 thoughts on “Les Autrichiens sont fous

  1. Sauf erreur de mes vieux yeux malades, c’est bien Matthieu que l’on voit effectuer la cascade sur la vidéo…. Gloire à toi Matthieu pour oser tenter ce genre de truc !!

    Une remarque : ce modèle d’ascenseur peut servir aussi à :
    1/ trancher le saucisson
    2/ trancher la vieille collègue dont on ne sait que faire
    3/ avoir accès au cerveau des étudiants bruyants pour leur arracher
    et toute autre opération courante dans la bibliothèque.

  2. Depuis hier, une question me taraude : est-ce que l’ascenseur fait du va-et-vient ou est-ce que c’est un système circulaire ?

    Autrement dit, si on reste dedans sans descendre au dernier étage, est-ce qu’on repasse de l’autre côté la tête en bas ou est-ce qu’on redescend à l’endroit où on est parti ?

    Un test facile : faire une croix à la craie sur le sol : si elle apparaît de l’autre côté au plafond, c’est circulaire… ou bien il y a eu un saut quantique, et ça se complique 🙂

    Bon c’est l’heure de mes gouttes…

  3. On a fait le test bien sûr ! Si tu restes dedans tu fais le tour complet : arrivée en haut ou en bas la cabine se déplace à l’horizontale et change de colonne pour redescendre ou remonter…

Répondre à Marion Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *